NAO 2017

Introduction :

Dans les entreprises où sont constituées des sections syndicales, une négociation annuelle obligatoire est tenue de s’engager, sur :

  • La rémunération
  • Le temps de travail
  • Le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise.
  • La négociation annuelle sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail.

Tous les 3 ans, une négociation doit s’engager sur :

  • La gestion des emplois et des parcours professionnels
  • La mixité des métiers

Une réunion intersyndicale composée de la CFTC Kiloutou, CFE-CGC, FO, CGT, CFDT a eu lieu le 9 février 2017.

Elle a eu pour objectif d’échanger et mettre en commun certaines revendications majeures qu’elle a défendu le 1er mars et le 9 mars dans les locaux de Kiloutou.

Revendications Intersyndicales

Vous trouverez ICI le document reprenant les revendications qui ont été proposées et défendues par l’intersyndicale Kiloutou.

Revendications de la CFTC Kiloutou

Adaptation des horaires de travail.

  • Ouverture de négociations en 2017 sur les modalités d’aménagement des horaires et du temps de travail des salariés à temps complet.

Horaire souple.

  • Dans certains services le permettant, un système d’horaire souple hebdomadaire est mis en place mais non formalisé. Peut-on fixer les règles de base du fonctionnement dans la convention collective. (Horaire d’arrivée et de départ mini, maxi etc…).

Aide à la recherche d’emploi (transfert et fermeture d’agences)

Les salariés ayant une ancienneté d’au moins un an dans l’entreprise et dont l’emploi est supprimé en raison de la fermeture de l’agence où ils sont employés peuvent :

  • Bénéficier au cours des 2 derniers mois d’ouverture de l’agence d’une autorisation d’absence rémunéré de 15 heures par mois pour un temps plein (en cas de temps partiel, elle est proportionnelle à la durée du contrat de travail) justifié par la recherche d’un nouvel emploi.
  • Etre autorisé à s’absenter chaque jour pendant 2 h00 (tant que le total des absences n’atteint pas 70 heures), en vue de la recherche d’un emploi, durant la période du délai-congé et jusqu’au moment où un nouvel emploi aura été trouvé. Ces absences ne donneront pas lieu à réduction de salaire, seront fixés d’un commun accord, ou à défaut d’accord, un jour au gré de l’employeur, un jour au gré du salarié.

Mise en place d’accords en cas de transfert d’entreprise :

  • Accord de substitution dit « de transition » applicable aux seuls salariés devant être transférés. Négocié entre les employeurs concernés et les OS représentatives de l’entreprise cédante. Cet accord d’une durée de 3 ans au plus tard. A son terme, les salariés transférés se voient automatiquement appliquer les accords de l’entreprise d’accueil.
  • Accord par anticipation dit « d’adaptation » couvrant l’ensemble des salariés potentiellement concernés (salariés de l’entreprise cédante et du cessionnaire) Négocié entre les employeurs concernés et les OS représentatives de l’entreprise cédante et cessionnaire,

Droit à la déconnexion.

Limiter les connexions, ma